[Lu sur le Web] L’empathie va-t-elle sauver le monde?

Extrait de l’article  » Sur la liste très prisée des mots les plus recherchés sur Google  en 2016, elle n’a pas démérité. Aux côtés de «Pokémon Go» et de «Brexit», l’empathie a été la définition la plus demandée l’an dernier. Une requête qui n’a rien d’étonnant quand on voit à quel point le terme est devenu le mot-clef, ambiance Loto Bingo, de toute prise de parole publique.

Charlize Theron, très inquiète pour le sort de son pays d’adoption, qui profite de la Marche des femmes pour rappeler notre besoin «d’empathie et de compassion». Richard Gere qui, de passage à la Berlinale, tacle son nouveau président en rappelant «l’empathie nécessaire»pour les réfugiés. Ou encore la pétition lancée sur change.org par un psychiatre américain, Dr John D. Gartner appelant à la destitution de Donald Trump, dans laquelle il rappelle le manque d’empathie du nouveau président des États-Unis. Pourtant, se mettre à la place des autres ne suffira pas à garantir la paix sur Terre. On vous explique pourquoi.

Des cours d’empathie pour les élèves de 6 à 16 ans dans les écoles danoises, un programme similaire dans des classes pilotes de primaire au Canada ou encore des ateliers sous forme de jeux de rôle proposés à l’université Pierre et Marie Curie à Paris pour garantir l’empathie des futurs médecins, «il y a une vraie renaissance de la réflexion autour de l’empathie», explique Andreas Pinotti.

Pour le professeur d’esthétique à l’université de Milan, auteur de L’Empathie. Histoire d’une idée de Platon au Posthumain (éd. Vrin), «la notion –que l’on trouve dans les textes anciens pour désigner une passion physique, puis au XVIIIe siècle pour expliquer cette idée d’une communion de l’homme avec l’autre et avec la nature– connaît un regain d’intérêt aujourd’hui via les neurosciences. La discipline, à laquelle on demande de répondre à toutes nos interrogations, s’intéresse de près à ce sujet». »

Lire la suite sur slate.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *