[Lu sur le Web] Pourquoi une victoire surprise de l’écurie Fillon n’est plus à exclure

Extrait de l’article « Coiffera-t-il ses concurrents au poteau ou calera-t-il sur la troisième marche du podium? À 48 heures du premier tour de la primaire de la droite, plus personne ne disqualifie le candidat Fillon dans sa course folle contre la montre. Un premier exploit après trois années de traversée du désert et une campagne archi-dominée par les chouchous des sondages Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Les sondages parlons-en. Après l’avoir relégué à une quatrième place bien peu glorieuse, voilà quinze jours que la jauge des enquêtes d’opinion s’emballe. Coup sur coup, l’Ifop le place au coude à coude avec Nicolas Sarkozy et un Alain Juppé en chute libre. S’ils lui imputent toujours du retard, les autres instituts sont unanimes: la cote Fillon a mis la gomme dans la dernière ligne droite.

Un avantage psychologique que le candidat libéralo-conservateur entend mettre à profit ce vendredi 18 novembre, dernier jour de campagne. Le député de Paris a justement choisi la capitale pour son ultime meeting et il a vu les choses en grand. Outre l’auditorium du Palais des Congrès, l’ancien élu de la Sarthe s’est offert le luxe d’ouvrir des salles annexes, portant la capacité à plus de 7000 personnes. Objectif: frapper un grand coup pour rallier les derniers hésitants à sa posture gaulliste: « Je présente mon programme à tous les Français et c’est à prendre ou à laisser ».

Lire l’intégralité sur Huffingtonpost.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *