[Lu sur le Web] Seeking Alpha, le réseau social qui veut concurrencer les analystes

Extrait de l’article « Mercredi, le titre de Banc of California a plongé de 29% pour clôturer finalement sur un gain de 18% après un article du réseau social financier Seeking Alpha , 4 millions d’utilisateurs. L’auteur de l’article, sous le pseudo Aurelius estimait que la direction de la banque était liée à Jason Galanis, un financier emprisonné. C’est un nouveau témoignage de l’influence des réseaux sociaux sur Wall Street . Ils comblent en partie le vide laissé par les banques et courtiers : un grand nombre de petites et moyennes valeurs américaines ne sont plus couvertes par des bureaux d’analyse, car elles ne sont pas assez rentables pour eux. Toutefois, les particuliers sont souvent focalisés sur quelques stars (Apple, Facebook…). Ainsi, près d’un article sur deux de Seeking Alpha porte sur des groupes dont la capitalisation boursière est comprise entre 10 et 200 milliards de dollars ».

Lire la suite de l’article sur Lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *