[Lu sur le Web] Ne choisissez pas une date spéciale pour votre mariage, vous risquez de divorcer plus vite

Extrait de l’article « L’étude de Jan Kabátek et David Ribar se fonde sur près d’un million de mariages (et leur destin) contractés aux Pays-Bas entre 1999 et 2013. Elle observe en premier lieu que les dates symboliques sont extrêmement populaires –entre 137 et 509% des cérémonies sont organisées ces jours-là.

Sauf que cinq ans plus tard, 11% des mariages de la Saint-Valentin, 10% des mariages à une date à chiffres identiques et 8% des mariages calendairement «normaux» finissent chez un juge des affaires familiales. Neuf ans plus tard, l’écart se creuse davantage, avec respectivement 21%, 19% et 16% de divorces ».

A lire sur Slate.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *