[politique] Primaires à Gauche : une mauvaise nouvelle pour Hollande ?

C’est maintenant officiel, les 22 et 29 janvier 2017 se tiendront les primaires de la gauche. Ce qui veut dire que le président n’est pas le candidat naturel de son camp. Et la victoire n’est pas acquise. Un sondage donne Hollande battu par Arnaud Montebourg au second tour des primaires à 52% contre 48% et 8 français sur 10 ne souhaitent pas sa candidature aux présidentielles. Même si la primaire semble être bâtie pour lui le Président doit -il renoncer ?

Dans la presse les lieutenants du Chef de l’Etat défendent son indécision. Certains pensent qu’il se décidera après les résultats de la primaire à droite. Il pourra à ce moment peaufiner un programme et mieux défendre son bilan. Mais, le timing parait un peu court pour proposer un nouveau projet ambitieux. La social-démocratie à la Hollande a déçu. La courbe du chômage ne s’est pas inversée. Loin de là ! Et ses détracteurs l’attendent au tournant.

Mais le président a prévenu « Si j’y vais, c’est pour gagner, pas pour figurer » (propos rapporté par le JDD). Même s’il est soutenu par l’appareil du parti, la configuration semble difficile comme le constate Jean-Christophe Cambadèlis :« Melenchon lui a pris les voix et Macron la lumière ». Et Montebourg est entrain de rassembler tous les déçus de son quinquennat.

Alors comment enclencher une « dynamique Hollande » ? Certains parient sur des événements externes qui viendraient conforter l’opinion dans son rôle de chef d’Etat. Peu probable.

Ce qui est sûre, c’est qu’une absence de candidature ouvrirait la voie à d’autres personnalités de gauche : Manuel Valls, Martine Aubry, Christiane Taubira, Ségolène Royal ou peut-être même Anne Hidalgo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *