[Politique] First Lady 2016 : les américains ont le choix entre Melania Trump et Bill Clinton

Dans la série « House of Cards » (la trajectoire cynique et saignante de Franck Underwood jusqu’à la Maison Blanche) Claire Underwood (interprétée par Robin Wright) est une First Lady parfaite. Alliée de première heure. Totalement dévouée à l’ambition de son mari. Elle est un élément essentiel dans les stratégies et complots. C’est dire que sans partenaire à la hauteur les hommes (ou femmes) qui aspirent à gouverner le destin du peuple américain ont peu de chances d’y parvenir. En 2016, qui de Melania ou de Bill est le plus à même d’influer sur le destin de son conjoint ?

Lors de la convention des démocrates le 26 juillet dernier Bill Clinton dressait le portrait de son épouse Hillary. Femme dévouée, épouse aimante et fidèle qui est restée à ses côtés malgré ses multiples égarements. Un discours que les observateurs ont jugé comme étant exceptionnel vu le caractère inédit de la situation : « Un mari qui parle pour sur sa femme, cela a déjà été fait par le passé. Un ancien président qui parle pour soutenir quelqu’un qui aimerait le devenir n’est pas nouveau non plus. Mais la combinaison des deux n’a pas de précédent. Un ancien président qui veut être “First Man” et qui vante les vertus d’une ancienne Première dame qui veut être présidente, il n’y a que les Clinton pour ça.»

Du côté des Trump la configuration est différente. Bien que milliardaire Donald Trump et son épouse sont des novices en politique. Et l’exercice « du discours politique » n’est pas (encore) le point fort de Mélania Trump. Lors de la convention des Républicains 18 juillet à Cleveland, le discours de l’épouse du candidat Trump a marqué les esprits plus par son manque d’originalité. Beaucoup ont relevé de fortes ressemblances avec le discours de Michelle Obama prononcé en 2008 lors de la convention démocrate. Largement commenté dans les réseaux sociaux. Le camp républicain avait vite fait de minimiser le constat de plagiat.

Entrée en matière un peu raté donc pour Mélania. Les pro-Trump souligne qu’elle est là plus pour « montrer le côté humain de son mari ». Elle est l’atout charme du candidat. Avec sa silhouette parfaite, l’ex-mannequin joue donc un rôle de faire-valoir.

Dans cette campagne américaine difficile de trouver des complémentarités aux conjoints des candidats. Ce qui est sûr c’est qu’ils participent chacun avec leurs meilleurs atouts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *