[Entreprises] Pourquoi Twitter n’est toujours pas rentable ?

Depuis son lancement, il y a dix ans, Twitter n’a jamais dégagé le moindre profit trimestriel. Pourtant à fin juin 2016, le réseau de microblogging revendiquait 313 millions d’utilisateurs actifs dans le monde.

Afficher l'image d'origine

A l’instar de Facebook, Twitter est entré dans le rituel des modes de communication de beaucoup : journalistes, politiques, célébrités, etc. Le réseau social au 140 caractères a su se faire une place de choix. Alors pourquoi il n’arrive pas être rentable ? Qu’est ce qui fait son modèle n’arrive toujours à accrocher plus d’annonceurs ?

Twitter est une application trop difficile à utiliser. « Son interface, faite de hashtags et d’arobases, intégrées dans un fil de notification chronologique, est moins intuitive à utiliser que celle de Facebook par exemple ».

Dans sa conception même, Twitter oblige ses utilisateurs à une prise de recul, une impertinence, un humour, « Qu’est-ce que j’ai à dire d’intéressant en ….140 caractères ?». Le grand public considère encore qu’il n’a pas son mot à dire. Beaucoup de jeunes préfèrent se tourner vers des applications de messagerie instantanée telles que Snapchat et Whatsapp.

Aussi, les données publiées dans les « tweets » sont moins personnelles que sur Facebook, donc, « moins juteuses pour les annonceurs qui ciblent leur publicité ».

Depuis quelques jours les rumeurs de vente de la plateforme sont reparties de plus belles. Dopant même le cours de l’action à la Bourse de New York. Parmi les probables futurs acquéreurs Google, Salesforce, Microsoft et Verizon sont cités.

Peu importe l’issue pour assurer  sa pérennité Twitter devra « simplifier et modifier son produit en vue de séduire un plus large public ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *