[LU SUR LE WEB] L’affaire Black M, ou la vengeance de la France de Sardou

Extrait de l’article  « Il y a quarante ans, c’était à gauche qu’on lynchait un chanteur, au cri de «fasciste»d’ailleurs, c’est un mot qui va bien en bouche. Tenez-vous bien, fans de Louane et «Je ne fuis pas je vole», l’hymne de la famille Bélier: il y a quarante ans, le réprouvé s’appelait Michel Sardou. Il a chanté les bals populaires et les gaîtés de l’escadron, puis s’est mis à roucouler du lourd, du sociétal, un peu en gouaille, un peu sérieusement, et il s’est retrouvé dans l’oeil du cyclone. »

[Publié sur: slate.fr]

Lire l’article ici  >>>  http://bit.ly/1Yt1Kyu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *