[SOCIÉTÉ] Femmes enceintes, sevrage tabagique rémunéré, est-ce la bonne solution ?

« Je suis enceinte. Et, j’arrête de fumer parce qu’on me paie en bons d’achat ». La méthode de la carotte peut-elle fonctionner ? C’est l’expérience que va mener l’Assistance publiques-Hôpitaux de Paris et l’INCA (Institut national du cancer) en proposant des bons d’achat aux futures mamans « accros » au tabac le temps de la grossesse. Cette étude est baptisée FISCP. Déterminer si pour une femme enceinte l’argent est un « levier de motivation » suffisant pour arrêter de fumer ?

La méthode peut surprendre ! On n’a rien contre essayer d’aider les femmes enceintes à rompre leur addiction. Mais une femme enceinte « addict » au tabac et qui décide de garder son bébé en toute conscience est bien au courant des risques encourus pour sa santé et celui de son fœtus. Son désir de maternité ne devrait-il pas être sa motivation première?

On apprend que d’autres pays (la Suisse et l’Ecosse) ont déjà tester le dispositif. Les résultats obtenus seraient plutôt satisfaisants.

La santé publique est un enjeu majeur dans les pays occidentaux riches. On sait que les addictions peuvent causer de sérieux dégâts. Mais rémunéré une catégorie d’ »addict » pourrait faire appel d’air à d’autres.

Beaucoup de méthode de sevrage existe déjà pourquoi l’argent devrait-il être un outil supplémentaire? A l’heure où les Caisses de la Sécurité Sociale sont en déficits, la mise en place d’une nouvelle ligne de dépenses devrait être bien mesuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *