[SOCIÉTÉ] Le « bore-out » pur emballage sémantique ou réelle souffrance au travail ?

C’est le terme à la mode, l’ennui au boulot ou « Bore-out » l’inverse de « Burn-out », une surcharge de responsabilités.

La presse a très récemment rapporté le cas de ce salarié qui attaque en justice son employeur pour absence de tâches confiées.

Qu’en est -il réellement ? On sait tous que le harcèlement moral est courant dans l’entreprise. Phénomènes pouvant causer des actes tragiques de la part de salariés (cf. la série des suicides chez France Telecom, anciennement Orange). Autre constat, les « mises au placard » de salariés qu’on pousse à la démission.

Nous ne sommes pas des psychologues du travail, mais le « Bore-out » n’est-il tout simplement pas qu’une « mise au placard » du salarié devenu indésirable ? On peut comprendre qu’à l’ère de l’anglicisation de tout qu’un nouveau terme lui soit attribué.

Mais en faire un phénomène de « mode » n’aide en rien à soigner la souffrance des salariés concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *