[CULTURE] Lupita N’yongo, la « Black Diamond » de Hollywood

Devenue célèbre depuis son rôle de Patsey dans 12 Years a Slave de Steve McQueen. Nominée aux oscars et récompensée pour le même rôle. Son  « acceptance speech » avait ému le monde entier.

Depuis Lupita N’yongo n’arrête plus. Elle est de tous les événements et les « les Red Carpet ».

Ces tenues font souvent la Une des magazines modes. Lupita N’yongo est devenue une icône mode. Une « Alek Wek » du cinéma américain. En 2014, elle est désignée « Plus belle femme du monde » par le magazine américain People. Faut-il y voir un message politique sous l’Amérique de Barack Obama ? La question peut se poser. Mais qui est-elle ?

Afficher l'image d'origine

Lupita N’yongo est née le 1er mars 1983 à Mexico. De parents Kenyan expatriés. Elle a grandi au Kenya. En 2012, elle sort diplômée en Art à l’université de Yale.

Ce qui plait chez elle c’est son naturel, sa classe. La force avec laquelle elle incarne cette nouvelle génération de femme africaine fière de leur culture et de leur couleur de peau. Car Lupita n’a pas eu besoin de se « blanchir » la peau pour devenir « bankable » à Hollywood. Au contraire, sa couleur de peau est son atout majeur. Et les marques de beauté l’ont bien compris. Car Lupita est devenue ambassadrice des produits de beauté de la marque Lancôme.

Que dire d’autres ? Juste lui souhaiter une bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *